Bien animer un webinaire

Comment rendre votre webinaire

plus dynamique et interactif

[Bien animer votre conférence ou votre formation en ligne]

Temps de lecture : 6 minutes

Accueil » Blog vidéo & marketing » Bien animer un webinaire

L’une des pires erreurs en webinaire est de préparer son animation (tout ce qui concourt à le rendre plus vivant et interactif) à la volée, au tout dernier moment. C’est un peu comme si l’on rajoutait du sel dans un plat juste avant de le servir, sans goûter pour voir si cela rend mieux… Et puis parfois, on ne sait tout simplement pas comment s’y prendre. Car les modes de communication virtuels sont moins spontanés et habituelsDans tous les cas, on risque de créer de l’animation insuffisamment adaptée au contexte, peu utile ou pire : gâcher notre présentationAlors, comment dynamiser au mieux vos webinaires de type conférence ou formation en ligne ? Comment captiver votre audience à distance ? Interagir avec un public numérique ? C’est ce que nous allons voir ici 

Le socle : privilégier l’impact psychologique

Ce qu’il faut comprendre avant tout, c’est qu’une bonne interaction passe nécessairement par la maitrise de la psychologie plus que de la technologie. La technologie, même si elle est importante, doit rester un moyen, un support, au sens où elle n’est pas une fin en soi. C’est pourquoi dans cet article, nous nous pencherons tout spécialement sur l’impact psychologique que vous pouvez avoir sur votre public. 

1- Adressez-vous directement à vos interlocuteurs

S'adresser directement au public virtuel

C’est la base pour impliquer votre audience, et montrer que vous n’êtes pas centré sur vous, mais sur elle et ce que vous pouvez lui apporter. En utilisant notamment le « vous » et en resituant tout ce que vous dites par rapport à comment agit ou réagit vos interlocuteurs, vous pouvez déjà être sûre que cela fera une différence. Voici quelques exemples d’usage du « vous » dans votre prise de parole :

« Alors vous allez vouloir me rétorquer que (…) »

« Vous avez déjà sûrement remarqué que (…) »

« Rassurez-vous, nous avons pensé à ce problème et (…) »

2- Le rôle des émotions dans la connexion

avec le public

Interaction et émotions sont étroitement liées, car ces dernières nous permettent de nous relier directement aux autres. Les émotions nous unissent par effet de contagion ou d’empathie. Et par ailleurs, c’est aussi ce qui permet de rendre digeste l’information. Nous avons davantage besoin d’y avoir recours en webinaire, car c’est ce qui va largement contribuer à maintenir un lien à distance avec le public. 

Créer un lien émotionnel avec un public numérique

Dans le panel des émotions, l’humour occupe une place centrale. Déjà, parce qu’en faisant preuve d’humour nous sommes tout de suite perçu.e comme plus confiant.e, éloquent.e et sympathique. Mais en plus, le public le percevra comme une attention qu’on lui porte, preuve là encore que l’on s’intéresse réellement à lui. 

Attention toutefois : la plupart du temps l’humour doit venir servir directement votre message, par exemple sous forme d’anecdotes humoristiques. Si vous passez votre temps à faire de simples blagues, cela réveillera certes l’auditoire ; mais au final il retiendra surtout que vous étiez drôle, au détriment du fond. 

Il ne faut pas négliger non plus la connexion émotionnelle entre le messager et ses destinataires. Votre message sera d’autant plus efficace que ces derniers vous font confiance, se sentent proches de vous et vous trouve sympathique. Pour aller dans ce sens, montrez-leur que vous avez eu le même cheminement qu’eux dans votre réflexion ou dans votre façon d’agir/de réagir. Ne soyez pas un 1er de la classe trop moralisateur…

3- Faire une bonne introduction d’événement en ligne 

Faire une bonne introduction de webinaire

Votre introduction doit être apprise sur le bout des doigts et ne doit pas dépasser 5 minutes. Derrière les écrans, rappelez-vous que les gens ont un degré d’attention diminué, et puis ils ne sont pas venus pour un exposé sur votre entreprise ou votre parcours. On parle trop souvent de nous dans les introductions. Ce qu’il faut avant tout, c’est parler aux gens d’eux-mêmes et de ce qu’on peut leur promettre comme avenir meilleur. Au démarrage nous vous recommandons d’insérer ces ingrédients :

1) Au choix : Insérez un élément surprenant (une statistique marquante, un fait choquant ou contre-intuitif, une citation appropriée,…)  / Faire une promesse forte ET unique / Réexposer le problème ou le besoin auquel est confronté votre auditoire et auquel vous allez répondre.

2) Lancer un brise-glace pertinent, c’est à dire une anecdote humoristique en lien avec la suite de votre discours / ou un sondage qui touche directement le public (et donc qui accroche vraiment son attention).

4- Captiver un public virtuel par une dimension narrative

Captiver un public virtuel par une dimension narrative

Nous vous invitons à raconter des histoires, sous la forme d’anecdotes et d’exemples principalement, en utilisant largement la projection par les 5 sens (notamment le visuel). L’aspect narratif aident les publics à s’identifier à ce que vos dites, à assimiler les informations ainsi qu’à les retenir. En effet, comme nous l’avons dit plus haut, les émotions (très présentes dans les histoires) rendent l’information plus digeste.

D’autre part une histoire est unique, contrairement aux chiffres et aux données rationnelles que nos interlocuteurs peuvent retrouver sur le web ou dans une autre présentation. Dans votre introduction, vous pouvez même « raconter » vos spécificités ; par exemple à propos de votre parcours ou celui de votre organisation. Cela vous distinguera et sera rendu plus vivant !

5- L’importance des variations de voix

Importance variation de voix événement en ligne

La voix et surtout, les variations de voix influent à hauteur de 38% sur la réception de notre message. Ce n’est pas rien… Pensez donc à varier au moins l’un de ces éléments :

– Le ton (la hauteur de la voix). A petites doses la voie aigue éveille et la voix grave apaise.

– Le volume sonore. Faible pour les confidences, fort pour les informations importantes.

– Le rythme (débit de parole). Exemple : rapide sur les informations secondaires, lent sur les messages importants. Les silences réguliers relancent l’attention.

6- Quel format donner à votre webinaire

Idéalement, votre présentation de type conférence en ligne comportera 3 parties. 2 c’est un peu léger, et 4 ou plus, l’auditoire saturera vite et cela risquera en outre d’allonger le temps de questions/réponses.

Si votre séminaire en ligne dure plus d’1h30 et qu’il est vraiment difficile de faire moins, prévoyez des pauses officielles, comme dans la « vraie vie ».

Et s’il s’agit d’une formation en ligne, sur plusieurs heures, découpez-là en session d’1h à 1h30, réparties sur plusieurs jours. Cela vaut mieux, car la concentration est beaucoup plus difficile à maintenir derrière un écran.

Quel format donner à votre webinaire

Important : pour ne pas sacrifier l’impact émotionnel et intellectuel (pauses silencieuses, anecdotes, interactions,…), faites-le deuil d’une partie de votre contenu. Sinon, vous allez vous précipiter pour tout dire au détriment de ces temps très précieux de connexion émotionnelle et d’assimilation.

Enfin, toutes les 5 minutes environ, il est bon d’introduire de l’interaction. Cela peut être des questions plus ou moins informelles très simples (surtout pour relancer l’attention et le sentiment d’implication) et auxquelles vous invitez vos participants à répondre spontanément dans le chat ou à l’oral.

7- L’art de poser des questions pertinentes en webmeeting

Posez des questions, ça parait facile et vous allez rétorquer que vous en posez déjà. Seulement, les règles élémentaires ne sont pas toujours respectées. Alors autant les rappeler :

– Poser des questions ouvertes. C’est-à-dire des questions qui vont amener les gens à réfléchir et non à répondre bêtement par oui ou par non.

– Laisser le temps de répondre : cela rend le public acteur, et cela montre que son avis compte pour vous.

– Invitez une personne à s’exprimer derrière sa caméra. En webconférence, le public reste invisible et il serait difficile de faire participer tour à tour en visio un grand nombre de participants. Mais on peut quand même proposer (grâce à une fonction spécial de certains logiciels) à une personne d’activer temporairement son micro et sa caméra. Le reste du public va s’identifier à elle (elle le représente). Donc avec 1 personne on génère de l’interactivité avec la totalité de la salle virtuelle, par phénomène d’identification.

Par ailleurs, mettez-vous dans la peau du public : votre question est-elle pertinente ?

Poser des questions pertinentes en webmeeting

9- Le pouvoir de la musique lors d’événements à distance

La musique remonte le niveau d’énergie et de bien-être, donc pourquoi ne pas l’utiliser dans vos webinaires ! Mais quand est-ce qu’il est opportun d’y avoir recours ?

– En attendant le lancement de l’événement en ligne

– Pendant un exercice, pour relaxer les participants

– Pour soutenir le discours de l’orateur (un jingle qui va revenir quelques fois ou une musique différente à chaque fois)

Privilégiez des musiques instrumentales ou avec des paroles dans une autre langue afin d’éviter que les paroles viennent parasiter l’écoute des participants. Et choisissez-les en fonction du contexte et de votre public

Le pouvoir de la musique lors d'événements à distance

8- Rendre un powerpoint percutant en webinaire

Nécessaire prise en compte des trois canaux sensoriels dominants

La majeure partie de la population perçoit et assimile les informations avant tout par l’un de ces trois canaux sensoriels : la vue, l’ouïe, le toucher.

Les personnes les plus visuelles aiment les présentations écrites harmonieuses, les belles images. Les « auditives » vont particulièrement apprécier que vous accompagniez vos présentations écrites d’anecdotes et de paroles bien trouvées ; les plus « kinesthésiques » (toucher, mouvement) vont accorder beaucoup d’importance aux animations visuelles et aux gestes qui accompagnent vos propos. C’est pourquoi il est bon de ne pas toujours vous cacher derrière votre présentation, en l’alternant régulièrement avec votre présence en plein écran. Cela contribue de ce fait à l’animation de votre intervention, ainsi qu’à renforcer la dimension humaine et émotionnelle que vous pouvez créer avec vos publics.

Zoom sur le contenu des slides

Si vous utilisez une présentation de type diaporama Powerpoint ou Prezz, surtout ne les chargez pas trop. C’est une erreur fréquente mais ô combien préjudiciable !

A côté de quelques mots ou phrases clefs seulement, exposer des éléments que vous ne pouvez pas partager oralement, et donc vraiment complémentaire à votre discours. Faites défiler vos textes points par points (pour ne pas que le public passe son temps à vous lire au détriment de l’interaction).

Powerpoint en conférence ou cours en ligne attention slides chargées

Vous souhaitez vous faire accompagner dans la mise en application de ces conseils, et/ou en apprendre un peu plus ? Pour vous aider à optimiser au mieux l’animation de vos webinaires, nous proposons :

– Des formations : lien page formations

–  Des prestations : lien vers page accompagnement discours

Auteur

Auteur

Maxime Picaud - Accompagnement technique/stratégique pour diffuser et animer vos webconférences de façon optimale

Spécialisé dans la communication vidéo en direct, je mets à profit mon expérience ainsi que mes années de recherches et d’échanges par le biais d’articles en libre accès. Basé à Nantes, j’interviens principalement en Loire Atlantique et départements limitrophes mais peux également intervenir à distance.

On a hâte de découvrir vos projets ! Vous souhaitez en discuter ou faire équipe avec nous ?

7 + 1 =