Bien animer un webinaire

Comment réaliser une interview vidéo en 4 étapes.

[Les bases pour réaliser une bonne interview]

Temps de lecture : 4 minutes

Accueil » Comment réaliser une interview vidéo en 4 étapes.

L’interview vidéo est un excellent moyen de faire connaître les acteurs de votre entreprise et ses clients. Malheureusement, ce type de format vidéo est souvent gâché, à cause d’erreurs pourtant faciles à éviter. La team Axonis communication vous a compilé les 4 étapes pour réussir et obtenir un rendu pro même avec un smartphone.

1) La préparation de l’interview

Premièrement, préparer l’interview : il faut donner un angle à l’entretien, c’est à dire interviewer votre interlocuteur sur une thématique précise. Ensuite, préparez vos questions à l’avance pour bien maîtriser le sujet. Vous pouvez aussi passer sur la page LinkedIn de l’interviewé afin de trouver des angles intéressants grâce au parcours de la personne. Enfin, le jour J, mettez à l’aise l’interviewé en lui parlant de tout autre chose. Intéressez-vous à lui, faite des compliments sincères et dans tous les cas gardez le même ton de voix que lors du tournage. Le but est d’avoir une personne en face de vous qui se sente dans un échange et non pas dans un interrogatoire.

2) Réussir le tournage de l’interview

Deuxièmement, préparez l’image et le son. Dans l’idéal, utilisez un trépied. Si vous n’en avez pas essayez de vous aider d’un support pour l’image ; si vous utilisez un smartphone placez-le à l’horizontal. Le sujet doit être bien placé en fonction de votre source de lumière. Attention au contre-jour qui le ferait disparaitre. Si vous utilisez un boitier (Reflex, bridge, compact ou hybride) vous pouvez jouer avec les iso si vous manquez de lumière. En cas de très faible luminosité, si vous ne souhaitez pas dégrader votre image en augmentant trop votre sensibilité ISO, vous devrez avoir recours à un éclairage additionnel afin de compenser le manque de lumière. Vous pouvez vous équiper d’un ou plusieurs panneaux LED afin de pouvoir faire ressortir votre sujet.

Ensuite, vous devez placer votre cadre en fonction du regard. L’interviewé ne doit pas regarder la caméra, mais la personne à qui il s’adresse. Sauf s’il s’agit, pour l’intervenant, de s’adresser directement aux téléspectateurs. Dans ce dernier cas, placez un élément visible au-dessus de votre objectif afin que la personne sache où placer son regard.

Pour le positionnement, il faut vous placer au niveau du regard, ni trop haut (ce qui minimise sa présence à l’image) ni trop bas car la contre-plongée donne un aspect moins amical (c’est un procédé utilisé au cinéma pour rendre les méchants plus méchants…). Par ailleurs, ne placez pas l’interviewé du même côté que la direction de son regard pour éviter l’effet photomaton et essayez de donner un peu de vie à votre cadre en privilégiant le décor et la profondeur.

Pour vous aider vous pouvez utiliser la règle des tiers qui consiste à placer des personnages, objets ou tout autre élément clef sur des lignes qui divisent l’image en parties égales. Ces lignes doivent être placées aux tiers horizontaux et verticaux. On les appelle les ‘lignes de force’ et leurs intersections des ‘points forts’. Bien entendu cette règle est théorique. Elle permet avant tout de dynamiser une composition, et sera notamment très efficace pour bien positionner des personnages à l’image. Car l’œil a besoin de s’appuyer sur ces points forts pour comprendre ce qu’il regarde.

 

règle des tiers en vidéos

Mais attention : encore une fois à l’arrière-plan, car cela peut être un élément qui est vite survolé quand on se concentre sur le discours, les questions et autres. Pourtant un lieu adapté – tant pour le rendu de la vidéo que le confort et le sentiment de sécurité de l’interviewé – peut vraiment vous professionnaliser le rendu final.

Enfin le son, le plus important car s’il n’est pas de qualité vous perdrez vite vos spectateurs ! Privilégiez le micro-cravate au micro du smartphone ou de votre boitier, plus audible en cas de zone bruyante. Attention au placement du micro pour éviter tout frottement, notamment si la personne porte une veste. Enfin, faites des tests, sons et images avant de débuter l’interview.

3) Bien menez votre entrevue :

Troisièmement, bien mener son interview. Pour commencer, demandez à votre interlocuteur son prénom, son nom et sa fonction dès le début de l’interview pour l’avoir dans l’enregistrement. Privilégiez des questions ouvertes pour obtenir des réponses développées. Exemple :

« Votre couleur préférée, c’est le bleu ?

-Oui, c’est ça… »

Vous éviterez ainsi des réponses fermées telles que « oui » ou « non ».

« Pourquoi votre couleur préférée, c’est le bleu ? »  

– Parce que là aussi, ça vient de mon enfance. La mer, (…) »

L’interviewé doit reprendre l’intitulé de votre question, si vous ne la gardez pas au montage et surtout si la réponse n’est pas assez complète, n’hésitez pas à relancer l’interlocuteur. Évitez de regarder vos notes pour rester concentré.e sur les réponses.

Attention, pour être exploitable, la réponse ne doit pas chevaucher la question.

De même, l’interviewé ne doit pas parler pendant la réponse.

4) Le montage d’une interview :

Quatrièmement le montage, vous devez tenir compte de certains éléments pour vous assurer de la réussite d’un montage vidéo dans le cadre d’une interview. Grâce à cela, vous aurez plus de chance que votre vidéo capte l’attention de votre audience.

 

  • Affichez le titre principal de votre vidéo dès les 1ères secondes
  • Faites apparaître le logo de votre entreprise dans un angle de l’écran sans qu’il soit intrusif
  • Créez un Call-to-action (CTA) à la fin de votre vidéo pour inciter votre public à passer à l’action (lien vers votre site web ou vos réseaux sociaux par exemple)

Pensez aux plans de coupe, des séquences sur les mains ou de regard. Cela permettra au montage de couper une réponse trop longue. Si vous tournez dans l’environnement de la personne, pensez également à la filmer en situation avec des collègues ou en action. Vous les intégrez ainsi dans le montage final de votre interview pour le dynamiser.

Le petit plus comme la majorité des vidéos sont aujourd’hui visionnées sans le son, mais aussi pour le référencement de votre vidéo ajouté de la transcription écrite (sous-titre). Celle-ci cela permet de rendre votre vidéo accessible au personne malentendante, de référencé au niveau de YouTube ou des mots clés la transcription automatique laisse souvent a désiré. Pour allez plus loin vous pouvez aussi utiliser ce texte sur votre site sur une page de blog pour booster votre SEO.

Exemple de captation réalisé par les équipe de communication de Brico Depot avec un montage professionnel:

 Si vous souhaitez être accompagné pour la réalisation d’interview physique en Bretagne ou dans les régions entourant Nantes ou pour des interviews à distance de qualité professionnel, je vous invite à nous contacter pour échanger sur votre projet.

Vous souhaitez vous faire accompagner dans la mise en application de ces conseils, et/ou en apprendre un peu plus ? Pour vous aider à optimiser au mieux l’animation de vos webinaires ou interview, nous proposons :

– la réalisation de webinaire ou la captation d’interview à distance en haute qualité : Accompagnement technique sur la réalisation de webinaires et de lives

–  Des prestations d’amélioration du contenu vidéo:  accompagnement discours

Auteur

Auteur

Maxime Picaud - Accompagnement technique/stratégique pour diffuser et animer vos webconférences de façon optimale

Spécialisé dans la communication vidéo en direct, je mets à profit mon expérience ainsi que mes années de recherches et d’échanges par le biais d’articles en libre accès. Basé à Nantes, j’interviens principalement en Loire Atlantique et départements limitrophes mais peux également intervenir à distance.

On a hâte de découvrir vos projets ! Vous souhaitez en discuter ou faire équipe avec nous ?

5 + 4 =